Version imprimableEnvoyer à un ami

Current Size: 100%

Artisanat

L’artisanat est à l’honneur sous toutes ses formes. Les métiers traditionnels sont défendus par des artisans, parfois des artistes, héritiers de techniques ancestrales, qui mettent leur savoir-faire et leur passion au service de leurs métiers pour le plaisir admiratif des visiteurs.

Entre Lot et Célé, posés dans leurs ateliers ou boutiques, ils créent, imaginent, donnent un nouveau sens à des objets ou reproduisent tout simplement un savoir-faire d’antan. Les artisans d’arts vous invitent à découvrir leurs créations pour le plaisir des yeux et l’émerveillement qu’ils nous procurent.

 

ArtisanatLe Quercy se sculpte, se forge, se dessine, se modèle entre leurs mains. Les matières se livrent à l’inspiration de ces artisans, dépositaires de pratiques ancestrales qu’il est passionnant de (re)-découvrir. Potiers, tourneur sur bois, ferronniers, charpentiers, ébénistes, maréchal-ferrant, maçons de murets de pierre sèche, créateurs de bijoux, de chapeaux, de couture … ils ont un savoir-faire à partager. Ils vous présentent des œuvres basées sur l’originalité et la découverte d’émotions artistiques, dans un cadre destiné à la détente et à la flânerie.

 

 

Vous pouvez les retrouver dans leurs ateliers, lorsqu’ils sont ouverts au public, aller à leur rencontre lors des événements liés aux métiers d’art, découvrir leur histoire et leurs pratiques à l’Ecomusée de Cuzals qui ressuscite ces activités traditionnelles à l’aide d’outils et machines sortis des granges et musées figés pour les faire revivre sous vos yeux.

Pour ceux qui ont choisi d’établir leur résidence secondaire dans cette région, ils trouveront des artisans passionnés par leur métier et qui se laissent le temps de faire et de faire bien. Tous les corps de métiers sont représentés.


L’histoire du tournage sur bois

L’industrie du tournage sur bois vit le jour au XVème siècle après la Guerre de Cent ans, lorsqu’on s’est aperçu que le bois du Causse fournissait une large variété de ce cher matériau.

Son succès est tel, qu’en 1810, Saint-Cirq Lapopie comptait 38 tourneurs sur bois destinés à créer principalement des robinets de tonneaux à vins, transportés par la suite en gabare sur le Lot, jusqu’à Bordeaux.

Aujourd’hui, François Vinel est le dernier artisan du village médiéval. Héritier de cinq générations de tourneurs, il continue à utiliser tous les bois de la région pour la création de nombreux objets.