Circuit de Béars et du Haut Pasturat

4h moyen

Longueur du parcours : 15.4 km Commune : Arcambal

Départ: Sortie du Hameau de Béars. Balisage: Jaune PR

Origine du nom :
Arcambal est issu d’un prénom du Moyen-Âge, Archambaut ou Archimbaud , porté par une lignée de comtes de la 1re maison de Bourbon qui avait leur fief principal dans ce site.

Histoire :
Arcambal, site paléolithique, fut habité pendant la période de la Tène, comme l’ont montré les fouilles menées au Tréboulou. Le château du Bousquet, rasé en 1374 pendant la guerre de Cent ans, fut
reconstruit entièrement au début du XVe siècle, puis remanié au XVIIe.
Cette pittoresque construction se dresse sur une croupe de terrain non loin du Lot et ses murs flanqués de tours présentent une rigueur toute militaire. Les transformations les plus importantes datent du XVIIe siècle : une jolie terrasse à balustres Louis XIII sur la vallée du Lot et la cour d’honneur. Une des galeries de cette cour est construite en pierres de taille, l’autre en briques. On accède à cette cour par une porte en fer forgé du XVIIe siècle.
Un autre château, situé à Béars, a appartenu aux familles de Jean et de Cardaillac.
Près du château du Bousquet, l’église ancienne, fortifiée au XIIIe et XVe siècle, renferme la chapelle des anciens seigneurs d’Arcambal. L’église de Pasturat fut presque entièrement rebâtie au XIXe.
Une verrerie importante existait à Galessie. Elle fut déplacée à Cahors en 1791 et installée dans les bâtiments du monastère des Dominicains du faubourg de Cabessut.