Version imprimableEnvoyer à un ami

Current Size: 100%

Chemin de Saint-Jacques

Le Lot ouvre ses chemins de traverse aux pèlerins de tous horizons qui suivent le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Aux alentours de Saint-Cirq Lapopie, qu’on suive la voie romaine ou la variante, les beautés de toutes sortes sauront vous séduire.

 

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle traverse la France pour rejoindre Compostelle en Espagne, selon 4 itinéraires :

-        l’un au départ de Vézelay

-        l’autre au départ du Puy-en-Velay

-        un autre venant de Paris

-        et enfin d’Arles.

Ils mènent jusqu’à Compostelle, lieu de la sépulture de Saint-Jacques.

Chaque année, des milliers de pèlerins parcourent ce chemin, au fil des itinéraires. Il sont animés de différentes motivations : religion, spiritualité, partage avec la nature, partage tout simplement à travers la découverte des lieux, des personnages et des paysages. À pied, à cheval, en VTT ou en vélo, il y a toujours un moment d’exception à partager.

C’est la plus célèbre des 4 voies, celle du Puy-en-Velay, la « via podiensis », qui traverse le Lot. De Conques à Moissac ce chemin, dont quelques monuments et tronçons sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco, suit le GR65 principalement.

Pour découvrir le territoire de Saint-Cirq Lapopie, 2 itinéraires sont possibles : entre Causse de Limogne et vallée du Célé, difficile de choisir. C’est à Figeac que le pèlerin opte pour le chemin principal ou la variante.

 

Causse de Limogne : par la voie romaine

Sur le causse de Limogne, vous suivrez l’ancienne voie romaine avant de rejoindre la vallée du Lot en direction de Cahors. Vous évoluez entre dolmens, murets, caselles et pigeonniers, paysage de pierres, mais aussi de saveurs, puisque truffes et safran sont en leur pays sur ce causse. Avec 38 dolmens sur le causse de Limogne, on évoque une « plaque tournante du mégalithisme français ».Caselles et gariottes animent aussi le décor de votre évolution, à raison de 4 spécimens au km2. Quant aux truffes, si le hasard de votre progression vous mène un vendredi matin entre décembre et mars sur la place de l’église, vous vivrez un moment rare et d’exception, en observant les usages de la vente de la truffe melanosporum, la meilleure !

 

Vallée du Célé : une variante magnifique

Si votre choix vous mène sur la variante de la vallée du Célé, attendez-vous à vous laisser distraire par la magnificence du paysage. Intimité de la nature, proximité de la faune, vous trouverez comme compagnons de voyage chevreuils, écureuils ou aigles milan. Un écosystème préservé s’épanouit dans cette vallée. Vous évoluez sur un sentier (le GR651), qui surplombe souvent la rivière et vous dévoile des villages presque oubliés, mais toujours accueillants.

La Grotte du Pech Merle -berceau de l’humanité artistique, puisqu’elle abrite des peintures datant de – 24 000 ans, n’est pas loin et méritera le détour (surtout hors saison) : la visite permet d’observer les dessins originaux.

 

Que vous choisissiez un itinéraire ou l’autre, un léger détour par Saint-Cirq Lapopie vous séduira et vous fera oublier les quelques kilomètres supplémentaires, qui vous mèneront dans l’un des Plus beaux villages de France.

 

Télécharger le Guide Pèlerins